19 décembre

 

"Les contes ne sont pas faits pour endormir les enfants, mais pour éveiller les adultes"

I, comme Italie
JEANNOT QUI N'A PAS FROID AUX YEUX

   Il était une fois un garçon qu'on appelait Jeannot sans Peur parce qu'il n'avait peur de rie. Il se promenait de par le monde, et voilà qu'un jour il arrive à une auberge, et il demande à y coucher.
- Il n'y a plus le moindre lit, dit l'aubergiste, mais si tu n'as pas peur, je t'emmène dans un palais.
- Et pourquoi je devrais avoir peur ?
- Parce que dans ce palais "ça parle". De plus, une fois là-dedans, on n'en sort que les pieds devant : le matin venu, c'est la Compagnie qui arrive avec le cercueil, pour y mettre celui qui a eu le courage d'y passer la nuit.

   Vous pensez bien que Jeannot frétille. Il attrape une lampe et , avec, une bouteille et un saucisson, et allez donc. 
À minuit, installé à sa table, il est en train de manger quand il entend tout à trac une voix dans la cheminée :
- Je jette ?
Et Jeannot : - Vas-y, jette !
C'est une jambe d'homme qui tombe dans la cheminée. Et Jeannot avale son verre de vin. Après, la voix parle à nouveau : - Je jette ?
Et Jeannot : - Allez, jette. Et voilà l'autre jambe. Jeannot mord dans son saucisson. 
- Je jette ? - Et jette donc ! C'est le tour d'un bras de choir. Jeannot se met à siffloter.
- Je jette ? - Et jette ! L'autre bras dégringole.
- Je jette ? - Vas-y ! Maintenant, c'est tout le buste qui tombe, il se colle aux bras et aux jambes, c'est bel et bien tout un homme qui prend forme, il ne lui manque plus que la tête.
- Je jette? - Et jette ! Voilà la tête, elle va se mettre en place sur le buste, apparaît une espèce de gros homme fait comme un colosse. Jeannot lève son verre : - 
À ta santé !
 Le gros homme dit : - Prends ta lampe et allons-y. Jeannot attrape bien la lampe mais ne bouge pas d'un pouce.
- Et alors ? dit le géant. Passe devant.
À toi de passer, dit Jeannot - Toi, dit l'homme - Toi, dit Jeannot.
Bon, le colosse passe devant. Ils traversent tout le palais, une pièce après l'autre, et Jeannot derrière, la lampe levée afin d'éclairer leurs pas. Ils atteignent une petite porte, sous un escalier.
- Ouvre, dit l'homme à Jeannot. Et Jeannot : - Ouvre toi-même !
Le gros homme donne un coup d'épaule dedans, il y a là un escalier à vis qui plonge dans les sous-sols. - Descends, dit l'homme. - Toi le premier, dit Jeannot.
Ils descendent jusque dans un souterrain et le colosse montre une lourde trappe par terre. - Allez, soulève-la !

- À toi de la soulever, répond Jeannot. Et l'homme la soulève comme si ce n'était qu'un petit caillou de rien du tout.
Dessous, il y a trois .........   

À suivre